« Neto, Neto, Neto! » : le héros de la soirée est monté au jeu en toute fin de match – Tout le foot

[ad_1]

Cela a commencé dès l’échauffement d’avant match : « Neto, Neto, Neto », scandait la Ghelamco Arena. En première période, pendant que le Brésilien courait le long de la touche, le public l’a à nouveau acclamé.

Mais le scénario du match, qui laissait Gand à la merci d’une égalisation, n’a pas permis à Jess Thorup de le faire rentrer aussi tôt que prévu. Il faudra attendre les crampes de Brecht Dejaegere, en toute fin de rencontre, pour voir Neto monter. Les deux hommes sont bons amis ; alors, de vraies crampes? « Je savais que vous alliez me le demander », rigole Dejaegere. « J’avais vraiment des crampes ; peut-être que j’aurais pu rester au jeu, mais bon… », reconnaît-il. 

Renato Neto en riait : « C’est pour ça que les amis sont là! C’est mon meilleur ami et grâce à lui, j’ai pu monter au jeu. Ce que ça m’a coûté? Peut-être un bon restaurant », sourit-il. 



[ad_2]

Source link

Laisser un commentaire